Et si on laissait peindre les enfants librement ?

peinture libre

Connaissez vous le jeu de peindre? Arno stern a élaboré cette approche de la peinture après avoir travaillé avec des enfants orphelins de la seconde guerre mondiale. Il met en avant la spontanéité, le fait de peindre pour soi avec les images que l'on porte en soi, sans modèles à recopier. Le participant se laisse alors porter par le jeu de peindre et s'exprime par les couleurs mises à disposition dans un espace particulier "Le clos lieu".


Je n'ai pas expérimenté cette approche dans un atelier de Jeu de peindre, mais je m'en inspire souvent pour proposer aux enfants un espace d'expression libre.



J'utilise un chevalet et des pots de couleurs. Pour chaque pot, un pinceau. Je mets également à disposition un pot d'eau. Aucune consigne n'est donnée, l'enfant choisit une couleur et commence à remplir sa feuille.


Ici, Manoa préfère commencer avec un marqueur noir avant de mettre de la peinture.


Puis, vient le moment où il a envie de mettre de la couleur. Il s'invente une histoire en même temps qu'il peint.


Nous avons laissé sécher sa feuille. Le lendemain je lui ai proposé des formes, des gommettes et des papiers à coller. Après la peinture libre, le collage libre !

La réalisation est terminée! On peut décoller le scotch et accrocher sa peinture.

peinture libre

Cette activité n'est pas compliquée à mettre en place et si on ne possède pas de tableau, on peut la faire sur une table. Les enfants apprécient avoir un espace d'expression, parfois ils y passeront du temps, parfois ce sera très court mais ils pourront y revenir plus tard.


Belle création!

Posts à l'affiche